Un MOIS, UNE ŒUVRE

Un MOIS, UNE ŒUVRE

Avril 2021 | Le chandelier pascal

« Joyeuse lumière, splendeur de la gloire du Père, Saint et bienheureux Jésus-Christ ! » Cet hymne antique du Lucernaire met particulièrement en exergue le lien entre le feu pascal et le Christ, Lumière du Monde. Ce rite de la lumière ouvre la célébration de la vigile de Pâques, et brillera pendant tout le temps pascal, jusqu’à l’Ascension, signifiant la présence toute particulière du ressuscité. Le reste de l’année, le cierge pascal est aussi allumé lors des baptêmes et des funérailles, rappelant l’espérance de l’aube pascale pour nous tirer des ténèbres.

Pour cette flamme christique, il faut un cierge pascal et pour ce cierge un chandelier. Lors de la restauration du maître-autel de Saint-Sulpice après la Révolution, le meilleur maître-bronzier de la capitale, Isidore Choiselat, reçoit la commande d’importants décors de bronze dorés. Quelques années plus tard, vers 1850, son successeur, Placide Poussielgue-Rusand se voit commander à son tour un imposant chandelier pascal également en bronze doré – mesurant près de 3 mètres – pour compléter l’ornement du sanctuaire. Il sera réalisé dans ses ateliers, place Saint-Sulpice, à l’emplacement même de l’actuelle mairie du VIe.

Sa composition, très architecturée, alterne végétation foisonnante et ornements antiques. Au centre se détachent trois figures saintes : Geneviève, Louis IX et Marie. Cette réunion inhabituelle évoque peut-être la destination géographique de ce chandelier. La France, confiée depuis Louis XIII à la Vierge, et sous le patronage du saint-roi, et Paris, placée sous le patronage de Geneviève. Cette iconographie “française” est encore appuyée par la présence de lys parmi les opulents rinceaux d’acanthe antiques.

Autre particularité iconographique, on peut y observer une rare représentation de Marie enceinte, les bras étendus, dans l’attente de la venue du Sauveur. C’est pourquoi elle est associée à la figure de l’Espérance, représentée sur le socle. Geneviève, pour son secours aux parisiens, est associée à la Charité, et Louis, tenant en main le modèle de la Sainte-Chapelle, reliquaire architectural des reliques de la Passion, est mis en lien avec la Foi.

Plutôt discret pendant l’année, profitez du temps pascal pour venir l’observer de plus près, et admirer ce chef d’œuvre d’orfèvrerie néo-classique.

Crédit photo : Marc Berté


Mars 2021 | Vitraux déambulatoire nord

Après la verrière de la chapelle Sainte Anne, c’est au tour des quatre verrières des chapelles nord du déambulatoire de l’église d’être restaurées. Comme toutes celles du chevet de l’église, elles sont principalement composées d’un vitrage faiblement coloré, agencé d’une manière géométrique dit « point de Saint-Sulpice ». Le bord de la baie est souligné par une frise florale, largement refaite au XIXe siècle selon les motifs d’origine. 

C’est au centre que se trouve la pièce la plus intéressante, un panneau représentant le saint patron de la chapelle. Saints Louis et Joseph remplacèrent à la fin du XIXe siècle les panneaux anciens, étant devenus les nouveaux patrons principaux de ces chapelles. Saints Jean l’Évangéliste et Charles Borromée furent réalisées dans les dernières années du XVIIe siècle. C’est l’époque où seul le chœur de l’église était achevé, et le chantier interrompu. Ils sont parmi les derniers exemples parisiens de l’art du vitrail issu de la tradition médiévale et renaissante.

Les progrès techniques du XVIe siècle permirent de mettre au point des émaux, sorte de peinture métallique cuite sur le verre, permettant de réaliser des œuvres beaucoup plus nuancées que l’assemblage classique de verre teintés dans la masse. Ces techniques, comme le jaune d’argent ou la sanguine sont bien visibles sur nos deux panneaux.

La restauration organisée par la Mairie de Paris a été menée par l’atelier Anne Pinto, à Tusson (Charente). Elle a permis de nettoyer les verres de leur encrassement, et de retirer un certain nombre de plombs de casse, rendant leur lisibilité aux visages et aux drapés de ces petits chefs-d’œuvre que vous pouvez dès maintenant découvrir ou re-découvrir.